LE PONT TRANSBORDEUR....

Publié le par LA PETITE PUCE

LE SAVIEZ-VOUS....



En 1900, un bateau en provenance de France arrive au port de BIZERTE (Tunisie) : dans ses cales des tonnes de poutrelles et de câbles qui doivent être employés à la construction d'un Pont à Transbordeur, mais tout cet ouvrage ne put être réalisé pour cause d'erreur technique ou problème financier.

Le Pont à Transbordeur fut donc embarqué, direction MARSEILLE !

 

Son édification à commencé au mois de novembre 1904.


Il a été mis en service le 24 décembre 1905.


Réalisé à partir de 1180 T environ de câbles, de métaux ferreux et accessoires, il avait une longueur de 240 m et une hauteur de 86 m environ. Il était situé à l'entrée du Vieux-Port et orienté Nord-Sud.

Il prenait appui :

- côté Nord : sur le quai de la Tourette,

- côté Sud : côté Carénage (Fort Saint-Nicolas).


Une nacelle, de 10 m de long et de 12 m de large , propulsée par deux moteurs de 25 CV, faisait la navette entre le Fort Saint-Jean et le Carénage.


Sur le haut du Pont , un restaurant faisait découvrir une magnifique vue du Port et des alentours.


Les riverains utilisaient souvent le Transbordeur, plus rapide et plus pratique que le ferry boat (200 piétons et une automobile pouvaient faire la traversée en une minute et demie ; cela faisait économiser entre 4 et 5 km).


Le passage des marchandises facilitait l'approvisionnement des magasins qui se trouvaient autours du quai du Port et des vieux Quartiers. 

Le 22 juin 1945, un contrat de ferraillages est passé entre l' O.F.F.A et la société Oxy-Coupages et Démolitions (O.C.D.).

Ce contrat stipulait que le Pont à Transbordeur appartenait à l' O.F.F.A


L'achèvement complet des travaux des dégagement des ferrailles fut constaté par procès verbal en date du 26 mars 1947.


Le 1er septembre 1945 à 8 h du matin, les artificiers civils et militaires ont fait sauter la partie Sud du Pont à Transbordeur.


Il paraît ressortir que la ville de Marseille n'a pu prétendre, sous aucune forme, à la perception de dommages de guerre, du fait de la destruction du Pont à Transbordeur par les troupes d'occupation et qu'elle était au courant des divers projets de démolition d'une installation qui ne répondait plus aux besoins actuels du trafic.

 

Information prise "Marseille la liberté retrouvée 1943-1944 " Charles JANSANA

 

 

(éditions LACOUR - Collection COLPORTEUR -1992)

Publié dans MARSEILLE

Commenter cet article

cerisette 07/02/2009 04:57

non je ne savais pas
bisous
ceriette

LA PETITE PUCE 12/02/2009 20:46


merci d'être passée!!!! BISOUS


Domino 06/02/2009 17:27

c'est un article très interressant ,
je te souhaite une très bonne fin de journée
bisous

LA PETITE PUCE 06/02/2009 22:48


merci beaucoup bonne soirée bisous


Chatonne 06/02/2009 16:30

Très intéressant cet article. Bon week-end.
Bisous xxx

LA PETITE PUCE 06/02/2009 22:47


bonne soirée bisous


mickymath 06/02/2009 11:45

un beau reportage que je ne connaissais pas! j'aime bien ton nom"" la petite puce"" je t'imagine toute petite!! riire!!biises micky

LA PETITE PUCE 06/02/2009 22:45


Au contraire, je suis grande (1M70) mais c'est mon bisounours qui m'appelle "Ma puce" hihi, bonne soirée bisous


colette 06/02/2009 11:11

bisous bonne journee colette

LA PETITE PUCE 06/02/2009 11:14


Merci toi aussi bisous